Valorise ton bénévolat !

Que tu aies animé un atelier DIY, tenu un stand en festival ou que tu sois shaman.e ou obsédé.e, tu as déjà donné de ton temps et de ton énergie à Générations Cobayes et ça c’est pas rien !

Quand j’étais une jeune cobaye fougueuse en recherche de mon premier emploi (#vieactive), je ne savais pas comment valoriser cet engagement et pourtant y’avait de quoi dire ! Aujourd’hui en charge des Ressources Humaines de l’association, j’aimerais te parler des moyens que GC met à ta disposition pour t’aider dans ta démarche. Permets-moi de te guider jeune padawan.

 

Tout comme lors de tes petites rédactions, il est d’abord important de bien introduire le sujet.

On va donc se poser deux petites questions.

 

 

T’entends quoi par engagement?

Comme je suis sympa, je vais t’éviter la définition du dictionnaire et je vais plutôt t’en faire une à la sauce GC. L’engagement c’est tout ce que tu as fait de près ou de loin chez GC, et chez nous ça prend bien des formes. Il peut s’agir d’actions de sensibilisation ou bien de gestion de projet (ce ne sont pas les bénévoles que l’on voit toujours en apéro ou sur les festivals mais ils/elles contribuent eux/elles aussi beaucoup au développement du mouvement). Tu l’auras compris, que ton engagement soit irrégulier (coucou les électrons libres) ou bien très prononcé (coucou les shaman.es et autres obsédé.es), il est tellement cool qu’il est important de le valoriser !

 

 

Valoriser ? ouais cool, concrètement ?

Etymologiquement, ça veut dire accorder de la valeur à quelque chose. J’ose espérer que la majeure partie, si ce n’est la totalité de ton temps chez GC, tu t’éclates ! Ça c’est déjà un bon début. Ce qui est tout aussi sinon plus chouette, c’est que tu peux capitaliser sur ton expérience chez GC pour le futur, quand tu chercheras un emploi par exemple.  C’est important de ne pas hésiter à inscrire tes expériences associatives sur ton CV. De plus en plus d’entreprises accordent une importance au CV dit citoyen (CV comprenant l’engagement en association). On n’y pense pas assez et pourtant mine de rien, tu en as appris des choses chez Générations Cobayes.

 

 

Ok, j’ai compris, du coup je m’y prends comment pour valoriser mon engagement ?

1.       La première étape, c’est de lister les actions et les missions que tu entreprends ou que tu as entrepris. Même s’il s’agit de missions ponctuelles, sache que cela peut s’avérer tout aussi utile.

 

2.       Ensuite, pour chaque mission ou action, précise bien s’il s’agissait de missions dites d’encadrement. Si tu as été capitaine en festival, responsable #bouffe à la colo ou shaman.e projet ou commando, tout ça c’est de l’encadrement. Dès lors qu’il y a eu plus d’un.e bénévole à tes côtés et que c’est toi qui a chapeauté tout ça, c’est de l’encadrement.

 

3.       Essaye ensuite de nommer les compétences que tu as acquis dans le cadre de ces missions. D’abord les compétences relationnelles ou émotionnelles. On appelle ça des softskills en RH et c’est très recherché par les recruteur.ses.  Par exemple : encadrement = management. Grâce à tes expériences chez GC, tu peux être désormais quelqu’un.e d’organisé.e, de flexible, habilité.e à travailler en équipe etc. Tu peux aussi avoir fait preuve d’une certaine capacité d’adaptation ou avoir un bon sens du relationnel. Si pendant ton engagement, tu as appris à utiliser un logiciel par exemple, on va plutôt parler de hardskills car c’est tout à fait démontrable et c’est très concret.

 

4.       Enfin, je sais que c’est difficile mais essaye d’estimer le nombre d’heures passées sur ces missions en moyenne ainsi que d’autres éléments de contexte. Par exemple, le nombre d’événements, le nombre de personnes sensibilisées, le nombre de bénévoles qui ont travaillé avec toi etc. Tout ce qui peut aider à contextualiser ce que tu as fait chez GC.

 

 

 

Quels sont les moyens mis à ta disposition pour ça ?

Là je vais te dresser la liste des éléments dont tu disposes pour pouvoir t’aider concrètement.

 

1.       Concernant les premières étapes citées plus haut, tu l’as peut-être déjà rempli mais il existe un super outil appelé Intervilles (#topàlavachette). Celui-ci recense toutes les actions effectuées localement. Intervilles permet pour GC de collecter toutes les informations sur l'engagement de nos bénévoles, pour valoriser celui-ci au niveau national, y compris dans notre budget annuel. Et pour toi, cela permet de tout recenser facilement, au fur et à mesure, sans t'embrouiller ! Si tu l’as rempli, tu sais qu’on te demande déjà à chaud, de remplir des éléments de contexte. Si tu as besoin de te rafraîchir la mémoire, Adèle, la directrice en charge de la communauté de Générations Cobayes sera ravie de t’envoyer un petit récapitulatif des informations dont nous disposons sur Intervilles.

 

2.       Ces horaires de bénévolat peuvent ensuite être transformées en heures de formation pour ton parcours professionnel grâce à un dispositif appelé le compte citoyen. Il faut que tu renseignes le nombre d’heures de bénévolat effectuées en une année sur ce site.  J’attesterai ton engagement et cela se transformera en heures utilisables lorsque tu souhaiteras suivre une formation professionnelle. Ces heures de formation sont valables à vie donc ça vaut vraiment le coup !

 

3.       Sur demande, nous pouvons aussi rédiger pour toi une lettre de recommandation ventant tes mérites et tout ce que tu as effectué pour l’association. Ça peut faire son petit effet dans le processus de recrutement, n’en doute pas.

 

4.       Si, gros veinard.e que tu es, tu es encore étudiant.e, tu peux te renseigner auprès de ton établissement scolaire pour faire reconnaître ton engagement et ainsi obtenir des crédits ECTS. Près de 70% des universités le font déjà.

 

5.       Il existe par ailleurs un Passeport Bénévole que tu peux acheter pour 6€, tu y renseigneras tes activités bénévoles.  Si celui-ci est reconnu par les organismes publics, il ne l’est pas tellement par les entreprises privées. Tout comme le compte citoyen, c’est ensuite à moi de valider ce bénévolat. Dans tous les cas, je ne te répéterai jamais assez, précise les missions de bénévolat, dans ton CV, c’est très apprécié par les recruteur.ses !

 

6.       Enfin, de manière générale, les personnes clef pour t’aider à valoriser ton engagement sont Adèle, co-directrice en charge de la communauté de bénévoles et moi-même Fiona, co-présidente en charge des Ressources Humaines. Tu peux nous écrire à adele@generationscobayes.org ou bien à rh@generationscobayes.org.

 

 

J’espère que tu y vois désormais un peu plus clair sur la façon de valoriser ton bénévolat et combien cela peut te servir dans le cadre de tes études, dans ta recherche d’emploi ou bien pour ta/tes formation.s future.s ! Si tu as des questions ou des remarques (peut-être ai-je oublié des éléments), n’hésite pas à m’écrire directement à rh@generationscobayes.org