L’impact sanitaire du plastique

Le dossier de mars continue ! Après nous avoir donné un aperçu des impacts écologiques du plastique, Natasha nous propose maintenant de découvrir les risques que représentent cette matière pour notre santé.

Pour rappel, le plastique se classe en 7 catégories, et à ce jour les plastiques des catégories 1, 3, 6 et certains de la catégorie 7 ont été reconnus comme étant néfastes pour la santé.

 

- Le Polytéréphtalate d’éthylène (PET- catégorie 1) dégage du trioxide d’antimoine, un composé inorganique provoquant des irritations respiratoires et cutanées ainsi que de l’accroissement du risque de fausses-couches et de problèmes liés aux menstruations et le ralentissement du développement des enfants de moins d’un an. Le PET se trouve notamment dans les bouteilles de boissons gazeuses, de jus, de vinaigrette, et de produits pour bains de bouche.

 

- Le Polychlorure de vinyl (PVC- catégorie 3) est considéré comme l’un des matériaux les plus toxiques. Les phthalates (le DEHP ou le BBzP) utilisés comme plastifiant sont des perturbateurs endocriniens imitant l’oestrogène. Ils déclenchent également des crises d’asthme, des réactions allergiques et sont associés aux problèmes de cancer, de foie, de rein, de rate, d’os et de poids. Le PVC se trouve entre autres dans les jouets, les emballages en plastique transparents, le film étirable, les bouteilles de boissons et d’huile.

 

- Le Polystyrène (PS- catégorie 6) contient du styrène, un autre perturbateur endocrinien qui peut affecter la reproduction et le développement. Une exposition a long-terme peut également avoir un impact sur le cerveau et le système nerveux et des effets irréversibles sur les globules rouges, le foie, les reins et l’estomac. Le Polystyrène se trouve dans les emballages en styrofoam généralement utilisés pour les oeufs, les couverts jetables et les boîtes de plats à emporter.

 

- Le Polycarbonate (PC) fait partie de la catégorie 7 (constituée de tous les plastiques qui ne rentrent dans aucun autre groupe) dont certains moins nocifs que d’autres. Le polycarbonate fait partie des plus dangereux puisqu’il contient du Bisphenol A (BPA). Ce plastifiant peut endommager les ovaires, diminuer la production de sperme, augmenter les risques de fausses-couches et entraîne l’arrivée précoce de la puberté chez les filles. Le Polycarbonate se trouve dans les biberons, les verres jetables, les bouteilles d’eau, les réservoirs des fontaines à eau, la pellicule protectrice des boîtes de conserve, certaines bouteilles de jus et de ketchup.

 

Quant aux plastiques des catégories 2 (PEHD ou HDPE : Polyéthylène de haute densité) , 4 (PELD ou LDPE : Polyéthylène de faible densité) et 5 (PP : Polypropylène), les recherches sont encore en cours… mais ne nous faisons pas d’illusion !

 

Plastique

 

A présent, tu regrettes certainement toutes ces bouteilles d’eau minérale et de thé glacé achetées à la va-vite dans un distributeur ! Tu te demandes aussi peut-être par quoi remplacer le film étirable dans lequel tu emballes ton sandwich du midi, et comment tu ferais pour te passer des boîtes de conserves si pratiques pour les repas de dernière minute ?

 

Dans un prochain article je te présenterai plein d’astuces faciles à adopter pour éliminer le plastique de ton quotidien et de ta cuisine. 

 

Pour aller plus loin :

- Interview de Jay, fondateur de Vivre sans Plastique

- Vivre sans plastique

 

Natasha (Echos Verts)