Les plantes dépolluantes, pour un intérieur sain

A la maison ou au bureau, l’air que nous respirons est souvent plus pollué que l’air extérieur. Heureusement nos amies les plantes sont là pour t'aider à mieux respirer!

       A la maison ou au bureau, l’air que nous respirons est souvent plus pollué que l’air extérieur. Une étude de l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail) datée de 2014 évalue même à près de 20 000 par an le nombre de décès prématurés dus à la pollution de l’air intérieur… Et oui, même quand on habite en ville, l’air extérieur peut se révéler de meilleur qualité que l’air respiré depuis son canapé !  Heureusement, il existe une solution simple, économique et… décorative pour échapper à cette pollution : adopte une plante dépolluante !

 

Mais d’abord, d’où vient cette pollution ?

 

Et oui, même si tu fais le ménage deux fois par semaine, il y a toutes les chances pour que l’air de ta maison dégage des substances nocives ! Les polluants peuvent venir de plusieurs sources, et sont classés en plusieurs catégories :

 

- Les polluants physiques 

  • Présence à cause d’un mauvais fonctionnement de la ventilation avec insuffisance d’apport d’air. L’amiante par exemple est un polluant physique très connu.

 

- Les polluants biologiques

  • Les agents infectieux (bactéries, virus, toxines) proviennent des êtres vivants, ou peuvent proliférer dans certains équipements mal entretenus (ventilation, etc.)

La moisissure, du à l’humidité, peut entraîner des infections. Les allergènes proviennent des animaux domestiques, plantes, moisissures, insectes et acariens.

 

- Les polluants chimiques 

  • Le monoxyde de carbone (CO) : gaz incolore, inodore et mortel à forte concentration. Il se dégage des appareils de chauffage ou de production d'eau chaude à combustion lorsque ceux-ci sont vétustes ou mal réglés. Les symptômes de l'intoxication sont les suivants : maux de tête, vertiges, vision floue, nausées, faiblesses des jambes, somnolence, syncope...

  • Les composés organiques volatils ou COV (formaldéhyde, solvants organiques, éthers de glycol, hydrocarbures...) : on en trouve dans les bâtiments neufs ou récemment rénovés. Ils peuvent être dégagés par de nombreux matériaux : colles, peintures, produits de nettoyage, parfums chimiques, feutres, mais aussi matériaux dits « naturels » comme le bois traité. La plupart sont cancérigènes.

  • le plomb présent dans les vieilles peintures provoque anémie et atteinte irréversible du système nerveux central

  • les phtalates (encore eux !) contenus dans le plastique, entraînent des troubles de la reproduction.

 

Les ondes électromagnétiques sont aussi une source de pollution : ces champs artificiels peuvent perturber les systèmes biologiques (les champs électriques jouent un rôle dans de nombreux processus physiologiques de base).

 

Quels effets sur ma santé ?

 

Bon, c’est pas joli joli…. tous ses polluants peuvent déclencher diverses effets sur ta santé.

Cela va de l’infection, l’asthme, des maux de tête, des troubles du système nerveux, …

Et surtout sur le long terme il y a des risques de développer un cancer ou de troubler ta fertilité.

 

Pour éviter ces effets et dépolluer l’air que tu respires, j’ai répertorié pour toi des plantes plutôt sympathiques !

 

10 variétés de plantes à avoir dans son appartement 

 

 

        Aglaonéma

ou Aglaonema commutatum Aracées

-à placer dans une pièce avec une lumière modérée : entrée, bureau, salle de bain

-arrosage régulier mais léger en hiver

-entre 15 et 21 degré

-elle est efficace contre : le formaldéhyde, et le benzène

 

 

 

·         Aloe vera

ou Aloe barbadensis liliacées

-à placer dans une pièce ensoleillée : véranda, salon, et même dehors l’été.

-arrosage régulier mais modéré, très léger en hiver

-entre 18 et 24 degré

-elle est efficace contre : le formaldéhyde et le monoxyde de carbone

 

 

 

·         Langue de belle-mère

ou Sansevieria trifasciata agavacées

-à placer dans n’importe quelle pièce : bureau, salon, cuisine, chambre,…

-arrosage modéré, elle peut supporter de longues période sans eau

-autour de 10 degré

-elle est efficace contre : le xylène, le benzène, le formaldéhyde, le toluène et le trichloréthylène

 

 

·         Lierre commun

ou Hedera helix araliacées

-à placer dans n’importe quelle pièce ensoleillée : bureau, salon, cuisine, chambre,…

-arrosage 2-3 fois par semaines en été et 1 fois en hiver

-entre 0 et 18 degré

-elle est efficace contre : le xylène, le benzène, le formaldéhyde, le toluène et le trichloréthylène

 

 

 

        Arbre de Jade

ou Crassula ovata crassulacées

-à placer dans une pièce en

soleillée, envahie par les ondes : bureau, salon, cuisine,…

-arrosage généreux pendant la croissance, espacer les arrosages en hiver

-entre 7 et 24 degré

-elle est efficace contre : les ondes électromagnétiques, les micro-ondes et l’ammoniac

 

·         Cactus cierge

ou Cereus peruvianus cactacées

-à placer dans une pièce envahie par les ondes : bureau, salon, cuisine, chambre …

-arrosage très faible au printemps et en été, en hiver aucun arrosage nécessaire

-entre 5 et 30 degré

-elle est efficace contre : les ondes électromagnétiques

 

 

 

 

·         Caoutchouc

ou Ficus elastica moracées

-à placer dans une pièce lumineuse mais sans soleil direct

-arrosage modéré

-entre 10 et 15 degré

-elle est efficace contre : le formaldéhyde

 

·         Fleur de lune

ou Spathiphyllum wallisii aracées

-à placer dans une pièce pas trop exposé au soleil : bureau, cuisine, chambre, salle de bain,..

-arrosage régulier, terreau à maintenir humide

-entre 10 et 18 degré

-elle est efficace contre : le xylène, le benzène, le formaldéhyde, l’ammoniac, l’acétone et le trichloréthylène

 

 

        Dragonnier de Madagascar

ou Dracaena marginata agavacées

-à placer dans une pièce lumineuse mais sans soleil direct.

-arrosage quotidien en été, modéré en hiver

-entre 16 et 21 degré

-elle est efficace contre : le xylène, le benzène, le formaldéhyde, le monoxyde de carbone, le toluène et le trichloréthylène

 

 

 

·         Fleur de lune

ou Spathiphyllum wallisii aracées

-à placer dans une pièce pas trop exposé au soleil : bureau, cuisine, chambre, salle de bain,..

-arrosage régulier, terreau à maintenir humide

-entre 10 et 18 degré

-elle est efficace contre : le xylène, le benzène, le formaldéhyde, l’ammoniac, l’acétone et le trichloréthylène

 

 

 

·         Fougère de Boston

ou Nephrolepis exaltata bostoniensis polypodiacées

-à placer dans une pièce ensoleillée et humide : cuisine ou salle de bain

-arrosage régulier, terreau à maintenir humide

-entre 16 et 21 degré

-elle est efficace contre : le xylène et le formaldéhyde

 

 

 

Attention certaines plantes vertes ne doivent pas être mises dans une chambre la nuit.

Et il faut éviter certaines variétés dans une chambre d'enfants.

 

Et si tu es allergique à la couleur verte, que tes plantes ne survivent pas plus d’une semaine ou que ton colocataire ne supporte pas les végétaux, pas de panique, il te reste quelques solutions pour éviter de respirer des polluants :

  • aérer régulièrement (l’INPES - Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) recommande 10 minutes par jour, été comme hiver)

  • ne pas fumer à l’intérieur, même fenêtre ouverte,

  • éviter de trop chauffer,

  • bien entretenir les systèmes d’aération et utiliser des produits d’entretien naturels (vinaigre blanc, bicarbonate, savon noir...vous savez de quoi on parle !).

 

 

 

Source : Les meilleures plantes dépolluantes pour bien respirer chez soi Claire Pinson

Auteurs : Bastien Déborah et Noémie

Illustratrice : Déborah

Relectrices : Déborah et Noémie