Jeter le bébé avec l'eau du bain ?

On l'aime son bébé, alors attention aux produits chimiques qui l'entourent !

Ne jetez pas le bébé, mais l’eau du bain oui

 

Il y a de fortes chances que le savon que vous utilisez pour laver la peau de votre bambin soit néfaste pour sa santé. C’est en tout cas ce que suggèrent les résultats de l’enquête menée par l’ONG Women in Europe for a Common Future (WECF) sur pas moins de 341 cosmétiques pour bébé, allant des lingettes aux produits pour le bain, en passant par les crèmes solaires.

 

Or, selon ces résultats, ce ne serait pas seulement l’eau du bain de bébé qu’il faudrait jeter, mais à peu près tous ses produits d’hygiène ! En effet, sur les 341 produits passés au crible, 299 contiennent trois familles d’ingrédients classés “à risque élevé”, et 181 quatre familles d’ingrédients classés “à risque modéré”.

 

 

La douche, ça fatigue !

 

 

Sur la première marche du podium de la toxicité, les lingettes jetables : on y trouve souvent l’une des quatre substances présentant un risque modéré et deux des trois substances à risque élevé, dont l’une, le phénoxyéthanol, menace la fertilité de l’enfant. Sachant que les lingettes sont majoritairement utilisées pour nettoyer les fesses de bébé, il y a de quoi s’alarmer.

 

Malheureusement, la stérilité est loin d’être le seul fléau qui guette votre adorable bambin : risques d’allergies et irritations sont également au menu. Mais le pire reste que beaucoup de substances présentes dans les produits d’hygiène infantile sont peu étudiées des scientifiques, leur toxicité est donc peu ou mal connue.

 

De plus, lorsque l’on combine ces ingrédients chimiques ensemble, ils peuvent agir en synergie, c’est-à-dire que leurs effets nocifs peuvent s’aggraver et que des substances jugées inoffensives peuvent s’avérer dangereuses ; c’est ce qu’on appelle “l’effet cocktail”. Or, puisqu’il est très difficile d’étudier les composés chimiques lorsqu’on les associe, on connait encore très mal les risques que représentent leurs combinaisons. En bref, si les résultats de cette enquête sont alarmants, il semblerait qu’ils ne constituent que la partie émergée de l’iceberg.

 

 

 

 

Mais alors, que faire ? Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain : des solutions existent !

 

Compte tenu de ces résultats alarmants, WECF demande toute une série de mesures de protection, allant de l’interdiction des trois ingrédients jugés très risqués, à une incitation à la prudence envers les perturbateurs endocriniens et toutes les substances encore mal connues classées dans la catégorie “risques non-identifiés”. Espérons que les industriels réagissent à leur appel et modifient la composition de leurs produits d’hygiène infantile.

 

 

En attendant, il est possible de protéger bébé de ces risques en suivant les dix conseils prodigués par WECF :

 

  1. Ne pas utiliser de cosmétiques et produits d’hygiène pour bébé de façon systématique

  2. Ne pas utiliser de produits cosmétiques pour adultes pour les bébés

  3. Oui au shampoing ou au produit visage et corps pour le bain, oui au liniment pour nettoyer les fesses

  4. Pour le reste rien d’obligatoire, au contraire : il suffit d’utiliser, en cas d’irritation du siège, une crème pour le change, et un lait de toilette si le liniment ne suffit pas

  5. Eviter les lingettes jetables, sauf pour dépanner lors de déplacements

  6. Eviter les eaux nettoyantes et eaux de toilette, non indispensables, utiliser de l’eau du robinet sauf lorsque celle-ci est déconseillée à la consommation pour des raisons sanitaires

  7. Privilégier les produits sans parfum

  8. Privilégier les produits contenant peu d’ingrédients

  9. Pour les adeptes du ‘fait maison’, respecter une hygiène draconienne dans la préparation des cosmétiques et ne préparer que de petites quantités pour ne pas avoir à conserver les produits longtemps et risquer une contamination bactérienne

  10. Attention aux huiles essentielles qui peuvent sensibiliser un jeune enfant à vie. Pour le massage, leur utilisation devra toujours se faire très diluée (1 à 2% de la préparation finale) et ce, pas avant trois ans. Il est préférable, pour éviter tout risque de surdosage, d’acheter des produits tout préparés.

 

De plus, WECF a lancé le projet Nesting, qui oeuvre pour que chacun ait les moyens de garantir aux nouveau-nés un environnement sain. Dans le cadre de ce projet, des ateliers ouverts à tous sont organisés pour être formé et informé par des experts en santé et environnement sur le sujet. Sur leur site, on trouve également des articles pour conseiller les futurs parents sur des thématiques aussi diverses que les cosmétiques, l’alimentation ou encore les jouets.

 

Sélection shopping : quelques exemples de produits respectueux de la santé de bébé :

 

 

 

 

 

Liste de produits pour bébé ( ou comment il envahit aussi la salle de bain ! )

 

 

 

  1. Dentifrice pour dents de lait Weleda

  2. Absolu de karité pur non traité Karethic

  3. Gel nettoyant corps et cheveux Neutral bébé sans parfum Lavera

  4. Lingettes lavables Gemelline

  5. Spray solaire SPF 30 Kids sans nanoparticules Alphanova

  6. Savon à froid sans parfum Lavandine

 

Et pourquoi ne pas faire soi-même certains produits ? Cela permet de contrôler très précisément la composition des produits que l’on utilise pour laver son nourrisson. Un liniment est très simple à réaliser, même pour les débutantes en la matière, tout comme cette lotion nettoyante, ou encore cette huile hydratante. Attention cependant, comme le souligne WECF, à faire preuve d’une hygiène draconienne lors de la réalisation de ces produits.

 

 

Sources

 

Le rapport de WECF Cosmétiques pour bébés, encore trop de substances préoccupantes

 

 

Article : Lucile. G

 

Photos : Pixabay & Lucile. G