J’ai testé pour vous … la méditation Vipassana

Pratique indienne millénaire, la méditation Vipassana est une technique de libération et d’accès au bonheur pratiquée aujourd’hui dans le monde entier. Je l’ai testée pour vous

Au cours des dernières années, la société occidentale s’est progressivement ouverte aux pratiques orientales, notamment au yoga et à la méditation. Nombreux sont les voyageurs curieux de participer à des retraites spirituelles en Inde, au Népal ou en Birmanie et à revenir changés. Nombreuses sont également les retraites spirituelles et écoles de yoga à ouvrir leurs portes un peu partout en Occident.

 

D’après le livre Les dangers occultes de la méditation et du yoga, comment travailler son feu sacré de manière sûre, Del Pe, maître en méditation, démontre que les avantages de la méditation sont nombreux, elle :

  • libère du stress et de la négativité ;

  • aide à vaincre la fatigue et l’insomnie ;

  • a un effet anti-vieillissement et juvenescent ;

  • améliore l'oxygénation du sang ;

  • procure une sensation générale de bien-être ;

  • améliore la qualité de vie et augmente le bonheur ;

  • augmente la productivité ;

  • entraîne la force de l’esprit ;

  • accélère l’épanouissement personnel.

 

bankok

entre méditer et faire le ménage... ils ont choisi

 

Aujourd’hui, on s’intéresse en particulier à la méditation Vipassana. Vipassana signifie “voir les choses telles qu’elles le sont vraiment”. Il s’agit de l’une des techniques de méditation les plus anciennes de l’Inde puisqu’elle est enseignée depuis 2500 ans, à l’origine par Gotama le Bouddha, comme un remède universel aux maux de l’homme. Cette technique non-sectaire c’est-à-dire qui ne discrimine pas en fonction de l’origine, de la caste ou de la religion, a pour objectif « l’élimination des impuretés mentales et le bonheur suprême de la libération qui en résulte ». Oui, ça fait rêver !

 

Cette technique est uniquement enseignée lors de retraites de dix jours gratuites (logement et alimentation inclus). Les dépenses sont couvertes grâce aux donations des anciens participants. Les retraites ont lieu dans le monde entier, dans des centres dans lesquels on peut s’inscrire sur le site http://www.dhamma.org.

 

L’enseignement de la technique se déroule en trois phases :

 

  • Le respect des shilas (règle morales) pendant toute la durée de la retraite : ne pas tuer (l’alimentation est végétarienne), ne pas mentir (le silence est imposé à tous), ne pas voler, ne pas avoir d’activité sexuelle et ne pas ingérer de substances toxiques (tabac, alcool, drogues). Cela est nécessaire pour calmer l’esprit et réussir à pratiquer la méditation.

 

  • Les trois premiers jours sont consacrés à la technique d’anapana sati qui consiste en l’observation de sa propre respiration, dans le but de développer une certaine maîtrise de l’esprit.

 

  • Le quatrième jour, une fois l’esprit plus calme et concentré, la pratique de Vipassana débute. On observe alors les sensations du corps et on développe notre équanimité (détachement à l’égard des sensations) en apprenant à ne pas s’y attacher.

 

« La pratique dans son ensemble est réellement un entraînement mental. De la même façon que nous faisons usage de l'exercice physique pour améliorer notre santé physique, on fait usage de Vipassana pour développer un esprit sain. »

 

Entraînement mental, c’est le moins qu’on puisse dire, puisque la discipline à suivre est rude lors de cette retraite : respect du silence total, interdiction de lire et d’écrire, interdiction de garder avec soi ses appareils électroniques, interdiction de pratiquer une activité physique, respect d’une diète végétarienne stricte (deux repas par jour), peu de sommeil… Seules quatre activités sont autorisées : le sommeil, la prise de repas, la marche et la méditation. Chaque jour, le programme est le même : réveil à 4h du matin et coucher à 21h30 avec 11 heures de méditation par jour.

 

Même si la pratique est intensive pendant 10 jours, les résultats ne se feront sentir que progressivement, grâce à une pratique régulière. Pendant cette période cependant, on peut apprendre l'essentiel de Vipassana de façon à pouvoir l'appliquer dans la vie quotidienne.

 

médit

un rond est un carré, un carré est un rond...

 

J’ai moi-même réalisé cette retraite au début de l’année. Pour moi, rester assise aussi longtemps a plusieurs fois été frustrant, notamment quand il s’agissait de rester complètement immobile. J’avais envie de sortir, de bouger, de regarder les fleurs, les bestioles, le ciel et de laisser mes pensées aller sans avoir à me rappeler de ma respiration ou à mes sensations. J’ai aussi plusieurs fois trouvé les heures longues, au point qu’il m’a été impossible de méditer dans les cellules prévues à cet effet, principalement car on y perd la notion du temps. Mais je ne décrirai pour autant pas cette expérience comme extrêmement difficile, peut-être justement parce que c’était ce que je recherchais. Aujourd’hui, même si je ne pratique pas cette technique de méditation, la méditation en général (assise ou en mouvement) est entrée de manière plus définitive dans ma vie. Grâce à elle, je suis moins souvent sujette à des émotions négatives fortes comme la colère, je suis plus ancrée dans le présent qu’auparavant, et je ressens plus de gratitude au quotidien qu’auparavant … C’est pourquoi je recommande cette expérience à toutes les personnes qui s’intéressent au développement personnel.  

 

Incluons néanmoins une réserve quant à la retraite Vipassana. D’après le site meditationfrance, l’homme moderne n’est pas un être méditatif. Il nous est très difficile de calmer le flux de nos pensées, de rester assis si longtemps, etc. La technique Vipassana, de par son exigence, peut donc ne pas convenir à tout le monde ou ne pas être suffisante pour arriver à détendre corps et esprit, à évacuer les émotions et à retrouver la paix. Bien qu’ils conseillent quand même cette technique qu’ils considèrent comme “l’essence même de la méditation”, ils suggèrent de la combiner à d’autres techniques plus axés sur le corps, comme la danse, ou sur l’expression des émotions.

 

Maintenant que la méditation n’a (presque) plus de secret pour vous, vous savez ce qu’il vous reste à faire pour vous lancer !

 

 

Auteur : Sarah Baylère

 

Les citations sont extraites du site internet dhamma.org. et sur meditationfrance.com