Des substances toxiques dans 185 produits cosmétiques

Parce qu’après tout, il n’y a pas de raison que seuls les bébés en profitent !

Le 22 février 2016, le site UFC - Que Choisir publiait un communiqué annonçant que, suite à une étude, des substances toxiques avaient été retrouvées dans pas moins de 185 produits cosmétiques.

 

 

 

Toxiques les cosmétiques ? On ne s'en serait pas douté...

 

 

Les produits concernés

 

Pour le test, des produits courants ont été analysés : déodorants, produits hydratants pour le corps, bb crèmes, dentifrices, gels douche et produits capillaires. Les résultats sont d’autant plus inquiétants qu'il s'agit de produits que tu utilises qutidiennement ! Bonjour l’effet cocktail…

 

 

Différentes formes de toxicité

 

Sur les 185 produis analysés :

 

  • 62 contiennent des allergènes dont 55 de la Méthylisothiazolinone, un conservateur très fréquemment utilisé depuis que l’on a fait la chasse aux parabens. Ce produit est hautement allergène et d’autant plus irritant qu’il est utilisé dans des produits qui ne se rincent pas, c’est-à-dire qu’il restera très longtemps en contact avec ta petite peau toute douce (lissant capillaire, lait de toilette, lingettes pour bébé…).

 

  • 101 contiennent des perturbateurs endocriniens, dont 44 sous la forme d’ethlhexyl-methoxycinnamate (à tes souhaits !) qui est un filtre UV perturbant le fonctionnement oestrogénique et thyroïdien. On le trouve par exemple dans un lissant capillaire, une eau de Cologne ou encore un après-rasage. Super utile le filtre UV dans ces produits non ?

 

 

 

Quels secrets cache ce mystérieux savon de Marseille ?

 

 

Quelques substances problématiques

 

On retrouve également dans ces produits du cyclopentasiloxane, un silicone utilisé comme agent anti-statique, émollient, conditionneur capillaire, humectant, solvant et agent de contrôle de la viscosité. Au-delà de toutes ces merveilleuses propriétés, il est également toxique, persistant et a un potentiel de bioaccumulation dans les organismes aquatiques. Une exposition à une forte dose pourrait causer des tumeurs utérines ainsi que des dommages aux systèmes nerveux et reproducteur. Tout ça pour ça ?

 

Plus connu, on trouve également du phenoxyethanol, un conservateur, notamment dans des produits pour bébé. Sa concentration maximale autorisée dans les produits cosmétiques est fixée à 1% de la composition et l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), compétente pour les produits cosmétiques, recommande de restreindre son utilisation dans les produits destinés aux enfants de moins de trois ans. Bien qu’il ne soit pas irritant directement pour la peau, le phenoxyethanol peut provoquer des irritations oculaires modérées à sévères et est suspecté d’être toxique pour la reproduction et sur le développement à fortes doses chez l’animal. Attention, on en trouve aussi dans des produits dits "naturels" ! Tu en veux encore ?

 

 

Cosmétiques de parapharmacie

 

Dans cette liste, on peut également trouver des produits disponibles en parapharmacie : des lingettes intimes, des produits hydratants et nourrissant pour le corps, des dentifrices… Morale de l’histoire : un produit vendu par un pharmacien n’est pas forcément de meilleure qualité ou moins irritant qu’un produit acheté en grande surface. Il est juste plus cher.

 

 

Les marques concernées

 

UFC - Que Choisir a analysé un large panel de produits de prix plutôt faible à moyen. Il en ressort que les produits de marque n’ont pas une composition plus enviable que les produits de marque de distributeurs. Tant qu’à s’intoxiquer, autant ne pas payer trop cher !

 

 

La morale

 

Les cosmétiques non labellisés et vendus en grande surface, parapharmacie et parfumerie sont à fuir ! Rien ne garanti leur innocuité, et surtout pas la mention “hypoallergénique”, qui n’est pas réglementée et peut être utilisée n’importe comment !

 

 

Les solutions

 

UFC - Que Choisir met à disposition des consommateurs une carte-repère identifiant les substances à risque à éviter absolument. Il s’agit certes d’une solution, mais une autre peut être de changer un peu plus ses habitudes de consommation, comme Générations Cobayes a l’habitude de te le proposer ! Voici donc quelques commandements à appliquer lorsque tu choisis tes produits :

 

  1. Aux labels bio tu t’intéresseras

 

Certes ils ne sont pas la panacée, mais ils ont le mérite d’exister. Certains sont plus exigeants que d’autres mais tous proscrivent les composés les plus toxiques. Attention aux produits “naturels” qui peuvent n’avoir de naturel que le nom. Certaines marques non labellisées sont toutefois parfaitement recommandables.

 

 

 

Les labels bio, y a rien de plus beau !

 

 

  1. A la Slow Cosmétique tu te fieras

 

Sur le site de l’association, tu pourras trouver une liste de marques auxquelles a été attribuée la mention Slow Cosmétique. Cela indique que le produit respecte un certain nombre de critères, notamment de qualité de la composition. La mentione est indépendante des labels bio, mais plus exigeante.

 

  1. Les produits bruts tu favoriseras

 

Les huiles végétales et les hydrolats peuvent faire des merveilles pour ta peau, le tout dans un flacon ne contenant qu’un seul ingrédient ! Le meilleur ? Tu peux les choisir selon ton type de peau ! Clique ici pour les huiles et pour les hydrolats.

 

  1. A la cosmétique maison tu t’initieras

 

Pour les plus curieux, quoi de plus satisfaisant que de fabriquer soi-même ses propres produits ? De nombreux sites permettent d’acheter tout le nécessaire sur internet : Slow Cosmétique, Huiles & Sens, Herboristerie du ValmontAroma-Zone, La Compagnie des Sens pour les huiles essentielles, Essenciagua pour les hydrolats…

 

Générations Cobayes organise même des ateliers Do It Yourself cosmétiques, pour t’apprendre à faire tes petits produits maison toi-même ! Tu trouveras ici la liste des ateliers prévus partout en France et c’est par pour contacter l’équipe qui organise les ateliers !

 

 

 

Le naturel, y a que ça de vrai !

 

 

Les marques préférées de Générations Cobayes

Oolution

Les Happycuriennes

Les marques du groupe Léa nature

Lamazuna

Ballot-Flurin

Weleda

 

 

 

Sources

 

Le communiqué d’UFC - Que Choisir

Le tableau des produits cosmétiques dans lesquelles des substances toxiques ont été retrouvées

 

Texte : Marie

Photo : Pixabay